Massage énergétique aux pochons

Le massage aux pochons ou « Luk Pra Khop » de son nom traditionnel, associe le « lâcher-prise » et la détente, induits par le massage aux bienfaits ancestraux des herbes médicinales aromatiques et des huiles essentielles.

La douce chaleur humide des pochons combinée aux mouvements de lissage, tapotement ou pressions sur des points et méridiens énergétiques, permet de libérer les principes actifs des plantes et huiles essentielles conduisant à une action thérapeutique.

Le massage aux pochons a des effets significatifs sur les troubles des sphères digestives, respiratoires, cardio-vasculaires, urogénitales, musculo-squelettiques, nerveuses, psychosomatiques, circulatoires et lymphatiques.

Les huiles et herbes sont choisies en fonction de la problématique pour laquelle vous me consultez et de leurs spécificités thérapeutiques.

Dans ma pratique : la séance débute par un court entretien permettant de bien considérer votre demande et votre démarche. Vous vous allongez ensuite sur un futon ou une table de massage tandis que mes mains prennent contact avec la zone à masser. S’ensuit un massage préparatoire aux huiles essentielles pour détendre le corps et l’esprit, et favoriser l’action des pochons. Par des mouvements précis et adaptés, les pochons, préalablement chauffés à la vapeur, poursuivent le massage libérant les actifs thérapeutiques des herbes et huiles essentielles.

Le massage aux pochons s’inscrit dans un protocole de soins pouvant comprendre plusieurs séances. Les pochons sont individuels

Un peu d’histoire : dans la Thaïlande ancienne, alors appelée le Siam, le massage aux pochons était l’apanage exclusif du Roi. Puis, les nobles et guerriers eurent le privilège d’en bénéficier, avant qu’à l’orée du XVème siècle, sa pratique se diffuse à l’ensemble du royaume.

Les « Luk Pra Khop », le nom originel des pochons, contiennent traditionnellement un type de gingembre trouvé en Thaïlande, le Plai, du Curcuma, du Galanga, de la feuille de Tamarin, du citron Kaffir, de la citronelle, de l’eucalyptus et du camphre.